Planet ALDIL

avril 19, 2018

Colibre

Connaissez-vous la « Licence Ouverte / Open Licence » ?

Comme vous le savez tous, les productions que nous faisons peuvent être soumis à une licence d’utilisation de celles-ci, pour les protéger ou tout simplement pour en permettre une utilisation libre. Dans le cadre de la politique du Gouvernement pour l’ouverture des données publiques, Etalab a créé la licence « Licence Ouverte / Open Licence ». Mais à quoi correspond-elle ?

Quelle est cette licence ?

Elle permet de faciliter et d’encourager la réutilisation des données mise à disposition gratuitement.

Ces principales caractéristiques sont :

  1. Une grande liberté de réutilisation des informations :

    • Une licence ouverte, libre et gratuite, qui apporte la sécurité juridique nécessaire aux producteurs et aux réutilisateurs des données publiques ;

    • Une licence qui promeut la réutilisation la plus large en autorisant la reproduction, la redistribution, l’adaptation et l’exploitation commerciale des données ;

    • Une licence qui s’inscrit dans un contexte international en étant compatible avec les standards des licences Open Data développées à l’étranger et notamment celles du gouvernement britannique (Open Government Licence) ainsi que les autres standards internationaux (ODC-BY, CC-BY 2.0).

  1. Une exigence forte de transparence de la donnée et de qualité des sources en rendant obligatoire la mention de la paternité.

  2. Une opportunité de mutualisation pour les autres données publiques en mettant en place un standard réutilisable par les collectivités territoriales qui souhaiteraient se lancer dans l’ouverture des données publiques.

Le logo de la « Licence Ouverte / Open Licence » est également librement réutilisable.

Sur la page web concernée du site d’Etalab, on peut télécharger l’intégralité de la licence (la dernière version V2 date d’avril 2017) ainsi que le fichier zip du logo et ses variantes de couleurs.

Etalab, qu’est ce c’est ?

Etalab est le nom d’une mission de l’État dont les missions et l’organisation sont fixées par le décret du 20 Novembre 2017. Elle fait partie de la Direction Interministérielle du Numérique et du Système d’Information et de la Communication (DINSIC)

La mission Etalab coordonne la politique d’ouverture et de partage des données publique : « Open data »; elle contribue aux missions de l’Administrateur Général des Données (ADG ; fixées par le décret n°2014-1050 du 16 septembre 2014). Elle contribue également à la mise en œuvre des principes de « gouvernement ouvert » (transparence de l’action publique, consultation et concertation avec la société civile, participation citoyenne, innovation ouverte…

Vous retrouverez toutes les informations sur la licence, Etalab, et plus encore sur le site officiel.

Celui-ci est sous Licence Ouverte.

Sources : site officiel Etalab ci-dessus

jeudi 19 avril 2018 14:55

avril 18, 2018

Colibre

Le gouvernement allemand devient open source avec NextCloud

Anciennement OwnCloud, Nextcloud est un logiciel open source créé en 2016. Ce logiciel permet de partager des fichiers en ligne et également vos agendas et contacts. 

La technologie de collaboration en ligne et de synchronisation de fichiers open source, a annoncé qu’elle fournirait au gouvernement fédéral allemand une plateforme cloud privée sur site dans le cadre d’un contrat de trois ans. L’objectif de l’appel d’offres était «la construction d’un nuage privé pour le gouvernement fédéral» pour répondre aux préoccupations du gouvernement concernant une plate-forme entièrement contrôlée qui ne permettrait pas l’accès aux données par toute tierce partie.

Nextcloud a ajouté des fonctions collaboratives importantes à sa base de synchronisation de fichiers semblable à Dropbox depuis «forking» le code source de ownCloud et l’établissement des affaires à Stuttgart en 2016. Dans la dernière version, Nextcloud 13, il a annoncé la fin de cryptage sur un Sur-dossier et Nextcloud Talk, une plate-forme de communication audio / vidéo et texte entièrement open source entièrement auto-hébergée.

Frank Karlitschek, directeur général de Nextcloud GmbH, a déclaré: «Nextcloud est plus sécurisé qu’une solution de cloud public, car vous pouvez exécuter notre logiciel dans son propre centre de données en toute confiance, et n’importe qui peut inspecter le code, vérifier les failles de sécurité , n’importe quand, n’importe où et changez si nécessaire. ” Tout le code de Nextcloud est entièrement certifié par OpenChain et soutenu par un programme Security Bug Bounty payant des experts en sécurité pour toutes les vulnérabilités qu’ils découvrent.

Le gouvernement allemand devient open source. 

Pourquoi ne pas suivre l’exemple de l’Allemagne et devenir à notre tour Open Source ?!

mercredi 18 avril 2018 14:04

L’État et les logiciels libres

Comme chaque année, il y a tout juste deux mois, l’État a sorti sa liste de logiciels libres à préconiser pour les services de l’ensemble de l’administration française. Il s’agit du SILL (Socle Interministériel de Logiciels Libres) qui parait chaque année depuis 2013 (avec un élargissement du périmètre en 2014) celui-ci est validé avant sa divulgation officielle.

Qu’est-ce que le SILL

Il est la représentation de l’ensemble des logiciels libres préconisés. Son périmètre n’inclut pas la totalité du SI (Système d’Information) de l’État, il porte sur le poste de travail, la gestion de parc, l’exploitation de serveurs, les bases de données et environnements de développement. Il est présenté sous forme de tableau par fonctionnalité ou cas d’usage. On y retrouve la fonctionnalité de chaque logiciel, ainsi que la version. Le SILL est géré par les correspondants ministériels, dans le cadre de l’instance de mutualisation sur les logiciels libres, sous le contrôle de la DINSIC (Direction Interministérielle du Numérique et du Système d’Information et de Communication, placée sous l’autorité du Premier ministre).

Il n’a pas de caractère obligatoire de mise en place, mais il définit des versions de référence à préconiser et celles à abandonner. Il participe ainsi à la convergence progressive des contextes d’exploitation et à la mutualisation de certains moyens.

La totalité des informations sur la modernisation du SI de l’État est disponible sur leur site officiel

Le tableau représentatif du SILL est disponible sur ce lien.

Sources : Site officiel ci-dessus.

mercredi 18 avril 2018 09:55

avril 17, 2018

Colibre

Les CHATONS expliqués à ma grand-mère

Toi qui touches de près ou de loin le monde libriste, tu n’es pas censé.e ignorer l’existence des CHATONS. Si ? Pas de panique, on va régler ça. Récemment, la cinquième portée de CHATONS à vu le jour et ça me tenait à cœur d’en parler à ma grand-mère. Retour sur la conversation que j’ai eue avec elle pour lui expliquer le pourquoi du comment de l’existence de ces petits félins sur la toile.

Par un bon dimanche midi, entre le plat et le dessert que ma magnifique grand-mère a concocté, je sombre dans un demi-sommeil post-repas quand, soudain, dans un élan d’énergie, j’ose lui poser cette question :

« Mamie, sais-tu ce que sont les CHATONS ? »

Mamie : « Sont-ce ces adorables boules de poils qui font miaou ? »

Moi : « Bien tenté, mais non, il ne s’agit pas de ça.

CHATONS, ça veut dire Collectifs des Hébergeurs Alternatifs, Transparents, Ouverts, Neutres et Solidaires »

Mamie : « Je ne comprends rien »

Moi : « Tu sais, ce bon Baeckeoffe (végétarien) que tu as préparé pour ce midi ? Dedans, tu as mis des pommes de terre, des carottes et des oignons que tu es allée chercher au marché, sur la place du village. La personne qui te l’a vendue, c’est elle qui a fait pousser ces légumes sur ses terres. Elle a fait ça avec les moyens qu’elle a, ça lui a demandé beaucoup de travail et de patience pour mettre ces légumes dans nos assiettes. Et c’est chouette, parce que toi, tu es contente d’avoir des légumes de qualité, produits par quelqu’un que tu connais et avec qui tu peux discuter. En contrepartie, la personne à qui tu achètes ces légumes est heureuse d’avoir pu te rendre ce service et de se dire que les efforts qu’elle a produit pour te nourrir sont récompensés.

Et si tu avais acheté ces légumes dans une grande surface ? Tu ne connais ni leur provenance, ni la personne qui les a cultivé. Ils ont probablement poussé sur des sols arrosés au pesticides avec des millions d’autres légumes sur des champs immenses. Sans compter que ce sont probablement des personnes mal payées, qui travaillent pour de grands patrons, qui eux-mêmes ne respectent pas la qualité de leurs produits, ni de leurs travailleu.r.se.s. Tu ne connais pas réellement l’origine ni l’histoire de ces légumes. Et du coup, ça rend ton Baeckeoffe un peu moins bon – et toi un peu plus dubitative quant à la question de l’éthique. »

Mamie : « Où veux-tu en venir ? Dois-je mettre des CHATONS dans mes plats pour qu’ils soient meilleurs ? »

Chaton en entraînement

Moi : « Bien sûr que non ! Enfin si. Repenses à tout ce que je t’ai expliqué juste avant. Imagine que, ton Baeckeoffe, ce soit ton ordinateur. Tout ce que tu mets dans ton plat – tes carottes et tes oignons, par exemple, ce sont des logiciels. Et le fermier qui t’a fourni ces légumes, c’est l’hébergeur qui te fourni des logiciels.

Internet est comme un immense marché : tu as le choix de chercher tes produits dans les grandes surfaces gérées par des multinationales qui n’ont pour but que la recherche du profit, et qui ne respectent pas vraiment la qualité des produits qu’elles vendent, ni ta santé. Ou bien, tu peux aller chez le paysan du coin qui met du cœur dans ce qu’il produit, et avec qui peux interagir. Sur Internet, tu as le choix d’utiliser les services de multinationales qui, parce qu’elle ne sont intéressées que par l’argent, te volent tes informations pour les revendre, à l’image des grandes surfaces qui te vendent des légumes suspects. Ou bien tu peux utiliser les services de l’hébergeur du coin qui respecte ta vie privée et qui t’offre ces services dans le seul but de te permettre de garder tes informations pour toi et toi seule, dans un souci d’éthique et de solidarité. Tu vois, être humain, c’est surtout ça ! C’est s’aider et se respecter les un.e.s les autres, et essayer de bâtir un monde meilleur ! Et ça, ça passe aussi par Internet.

Tu comprends ? »

Mamie : « M’oui, dans les grandes lignes. Ça ne m’explique pas vraiment ce que sont les chatons »

Moi : « Eh bien, les chatons, ce sont les petits fermiers d’Internet. Ce sont eux qui te fournissent des services respectueux de ta vie privée, éthiques, proches de chez toi, tout ça dans le but de te rendre service. Par exemple, au lieu de te créer une adresse mail chez Google, qui va lire tes courriers électroniques et moissonner toutes tes données qu’il peut, tu vas créer une adresse de courriel chez La Mère Zaclys ou IndieHoster, et bien d’autres CHATONS qui, eux, te rendent juste un service et respectent ton activité sur Internet. Et ils proposent pleins d’autres choses ! Des logiciels pour travailler en collaboration, pour de la visioconférence, de la gestion de projet, des partages de fichiers… L’offre ne manque pas et les CHATONS gagnent tous à se faire connaître.

Tu vois, Internet, c’est comme dans la vraie vie. Tu n’as pas qu’un seul choix qui s’offre à toi et tu peux décider de faire vivre cette entité comme un monde de partage, où chacun s’entraide, dans le respect de l’autre et de son environnement. Ou bien, tu peux laisser d’autres décider pour toi, par faciliter. Ou alors, décider d’être actrice d’un changement qui va dans le sens de tes valeurs et d’un Internet meilleur »

Ainsi s’achève ma discussion avec mamie, qui me sert une part de Kougelhopf. Je pense que cette petite conversation aura eu le mérite de faire rêver ma grand-mère, qui s’émerveille devant tant de solidarité.

 

Pour découvrir les CHATONS et/ou en devenir un : https://chatons.org/fr

Petites photos bonus ici et

mardi 17 avril 2018 17:33

Le DevOps, une culture indispensable mais trop méconnue

Dans le monde de la gestion de projet, nombreuses sont les méthodes pour aller d’un point de départ à un résultat final. La méthode « traditionnelle » consiste en un établissement d’un cahier des charges, puis d’une mise en application de celui-ci par les pôles correspondants. Généralement, l’équipe A s’occupe de la tâche A dans une durée A, puis la même chose pour l’équipe B, et ainsi de suite. Ce mode de fonctionnement implique deux choses :

Pour pallier ces difficultés, il existe une culture, mise en place il y a quelques années : la culture DevOps, dont on parle notamment au niveau des Directions de Systèmes d’Informations (DSI).

Kézako ?

Le DevOps, c’est l’inverse du travail en silos. Pour comprendre le principe, intéressons-nous d’abord à la terminologie : quand une DSI crée une solution logicielle – si elle pratique le DevOps – celle-ci est créée par les développeurs (la partie « Dev »), et mise en ligne ou déployée par les exploitants (la partie « Ops »). Au lieu que les Ops attendent que les Dev aient terminé, au risque de devoir retravailler des choses bien plus tard, ceux-ci travaillent ensemble.

A l’image de la méthode agile, il s’agit ici de fixer des étapes à plus court terme, et de travailler en collaboration afin de pouvoir avancer de faon plus sûre, et avec une dimension humaine importante ajoutée. Ainsi, à l’inverse des méthodes  « habituelles » de travail, le travail en collaboration est mis en avant : la communication en interne devient totalement indispensable.

Seul petit bémol…

Le DevOps est une belle culture, mais malheureusement trop méconnue des entreprises. Ou plutôt, et c’est tout aussi regrettable, est connue mais trop peu mise en application. Même au sein d’un même groupe, il se peut que plusieurs DSI réparties dans plusieurs villes ne pratiquent pas cette méthode. Certes, cela ne crée en aucun cas une incohérence au sein de l’entreprise, mais il est dommage de constater qu’une méthode de travail aussi souple et humaine n’a pas encore tout à fait ses lettres de noblesse. Les raisons sont nombreuses : remise en question de tout une mode de fonctionnement, compréhension de la problématique (tout le monde peut ne pas se sentir concerné)… Mais à défaut, elle a un début de réputation, ce qui est un bon point de départ.

mardi 17 avril 2018 08:52

avril 15, 2018

Colibre

La visibilité de Qwant s’agrandit

Depuis quelques temps, Facebook, le plus célèbre des réseaux sociaux tente de calmer le jeu après la révélation du piratage de données personnelles. En France, on estime à plus de 200 000 le nombre de comptes susceptibles d’avoir été piraté. De la même manière avec Google qui stocke, analyse et décortique toutes nos recherches. Nous le savons tous, cela ne date pas d’hier.

Dans ce contexte, de plus en plus de personnes deviennent soucieuse de la protection de leurs données personnels. Cette polémique à permis de mettre en avant le moteur de recherche Qwant.

Qu’est ce que c’est Qwant ?

C’est un moteur de recherche Français lancé officiellement en juillet 2013. Il a développé de nombreux services tel que Qwant Junior, Qwant Lite, Qwant music et plein d’autres. Prochainement, un service de messagerie en ligne vera le jour.

En parallèle, il a su tisser des partenariats avec l’éducation Nationale et tout récemment il devient partenaire officiel du rallye automobile le Tour de Corse et annonce une première mondiale, en partenariat avec la chaîne L’Équipe, la diffusion en direct des spéciales sur sa page d’accueil.

Sa caractéristique ?

Le moteur de recherche indexe lui-même les pages Internet. Ce fonctionnement est différent des autres métamoteurs comme DuckDuckGo.

Son originalité réside dans le fait qu’il propose lors d’une même recherche plusieurs types de résultats : sites Internet classiques, sites marchands, sites d’actualités ou encore réseaux sociaux. Le but de Qwant est d’ailleurs d’afficher « tout le web sur une seule page Qwant », de proposer « une nouvelle vision du web ».

Concernant les données personnelles ?

Un des objectifs principaux de Qwant est le respect de la vie privée de ses utilisateurs, ce que le site réalise en ne traçant pas ses utilisateurs. D’où son slogan :

Le moteur de recherche qui respecte la vie privée

Qwant n’installe pas de cookies traceurs et ne piste pas ses utilisateurs, le seul cookie présent n’existe que durant la session et est supprimé immédiatement après. Les résultats affichés sont neutres et ne sont pas personnalisés d’après un historique de recherche comme pour Google.

Sa popularité ?

Sans ses utilisateurs, Qwant ne serait pas là où il est est aujourd’hui ! Il suffit de regarder les chiffres : de 3,5 millions de visites mensuelles à son lancement officielle, il arrivait en mars 2018  à presque 58 millions de visites ! Près de 80% du trafic vient d’usagers français, le reste provient d’Allemagne (6%) et d’Italie (3%).

Si on reste bien loin de Google ou encore DuckDuckgo, il semble que Qwant ait de beaux jours devant lui !

 

Ressources pour écrire cette articles:
“Interview d’Éric Léandri” sur Nextinpact de 2015
“Qwant : portrait du leader des moteurs de recherche français” sur Clubic avril 2018
“Qwant” sur Wikipédia
Blog de Qwant

dimanche 15 avril 2018 08:16

avril 14, 2018

Colibre

Nouvelle version de Krita

Pour ceux qui ne le connaîtrais pas encore, Krita est un logiciel professionnel open source et gratuit de peinture numérique. C’est un mélange de Gimp (logiciel libre) et Photoshop (logiciel privatif).

Depuis le 22 mars dernier, la version 4.0 de ce logiciel est disponible. Cette nouvelle version intègre une réécriture complète du format des vecteurs et l’ajout de scripts Python.

Découvrez les nouvelles fonctionnalités en vidéo :

http://colibre.org/wp-content/uploads/2018/04/Krita-4-New-features.mp4

 

N’hésitez pas à nous faire part de votre ressenti en commentaire !

samedi 14 avril 2018 10:51

avril 12, 2018

EPN - Maison Pour Tous des Rancy

#Altercarto : Usages de la cartographie – Samedi 28 avril 9h30-12h30

Atelier gratuit de 09h30 à 12h30
Inscription obligatoire à epn@salledesrancy.com

Ce samedi 28 avril : Découvrez les usages de la cartographie

L’EPN des Rancy de la Maison Pour Tous, situé 249 Rue Vendôme – 69003 Lyon et l’association Altercarto propose une série d’atelier (28 avril, 26 mai).

L’objectif est de construire une scène ouverte où l’on partage avec un public les résultats d’une exploration cartographique sur un thème choisi.

Le groupe aura à composer avec différents champs qui peuvent être sociaux (disparités urbaines, mutation dans la ville, …), économiques (travailler en ville, …), cadre de vie (santé, …), etc.

Nous proposons ainsi d’explorer l’intérêt d’une médiation cartographique pour apporter un éclairage collectif sur des situations ou des enjeux précis.

N’hésitez pas à venir nombreux

En savoir + : cliquez ici

jeudi 12 avril 2018 07:00

avril 06, 2018

EPN - Maison Pour Tous des Rancy

Réaliser un film d’animation en stop-motion (12/14 ans) – vacances scolaires

Réaliser un film d’animation en stop-motion (12/14 ans)

Du Lundi 09 avril au vendredi 13 avril 2018 > de 10h00 à 12h00

Technique de réalisation vidéo, image par image permettant de donner vie à des objets.
Le groupe choisira un thème pour réaliser un film collectif d’animation en stop-motion.
Créativité, esprit d’équipe et technique cinématographique (prises de vues, montage, bande son et dialogues, prise de son) seront au rendez-vous.

Tarif : 40 €

vendredi 06 avril 2018 13:25

avril 04, 2018

ALDIL

Libre et handicap

Handi'cap ou pas cap ? - Centre Social la Carnière (Saint Priest)

mercredi 04 avril 2018 17:18

Colibre

CoLibre plonge dans l’Aquarium !

Mardi 27 mars a eu lieu la rencontre des 2 dernières promos de la licence CoLibre, dans les locaux de l’association l’Aquarium. L’occasion pour les étudiants actuels d’entendre les projets des « anciens » invités par le responsable pédagogique Vincent Mabillot, avant de leur présenter leurs productions audiovisuelles.

Tout d’abord, qu’est-ce que l’Aquarium ?

Baptiste Noble-Werner / 20 Minutes

Ouvert en 2016 dans le 4ème arrondissement, l’Aquarium se présente comme « un lieu convivial, participatif et ouvert à tous les publics pour refaire de la salle de cinéma une pratique collective ». C’est à la fois un ciné-club, un vidéo-club fort de plus de 15 000 films, un atelier ciné et un café, dans lequel s’y retrouve l’esprit colibrien, curieux, créatif et collaboratif !

 

Et donc, la soirée… ?

Chaleureuse, elle nous a permis de découvrir le lieu et d’entrevoir les projets possibles après notre licence, comme le travail dans la gestion des bases de données, le e-learning, la création de sites web en auto-entrepreneur ou en freelance, une agence web, un projet éditorial, etc.

Toujours dans le Libre… ou presque ! En tout cas, en essayant de pousser pour le promouvoir.

Certains anciens étudiants ont même prolongé leur collaboration après la formation, par exemple sur le projet de webdoc « À cœur vaillant ».

Merci donc à Théo, Guillaume, Géraldine, Mélissa, Lisa, Damien et Florent qui ont eu la gentillesse de venir à notre rencontre !

Dans un 2nd temps, 12  courts-métrages ont été projetés.

Au programme, des films d’animation pleins de sensibilité, un stop motion étonnant, des clips musicaux qui laissent rêveur, un film d’horreur barré (!), un reportage sur la disparition d’une langue indigène en Amérique Latine, une ode à la culture libre, un film touchant sur les espèces animales menacées, une pub parodique tord-boyaux, un documentaire inspiré par Strip-Tease ou encore une promotion inattendue du e-sport… que des créations personnelles et originales, réalisées pour la 1ère fois pour beaucoup d’entre nous ! Tous et toutes ont été conquis et étonnés par la variété des réalisations et des styles.

2nd groupe d’apprentis réalisateurs colibriens

En 2 temps, les étudiants ont évoqué leurs productions, les outils choisis (palme pour KDEnlive) et leur recul, sous le regard exigeant et bienveillant de notre intervenant en audiovisuel Étienne Husson. Entre autres, cet échange nous a permis de mettre le doigt sur une question majeure : “Qu’est-ce que le spectateur perçoit de mon film ? “. Cruciale en communication, où les techniques sont au service d’un projet à mûrir, avec une prise en compte essentielle du regard de l’autre.

Merci à l’Aquarium de nous avoir accueillis ! Cette soirée, programmée peu de temps avant la fin des cours, a été une bien belle façon de clôturer cette année ensemble, au cœur du Libre.

 

mercredi 04 avril 2018 10:16

Projets tuteurés CoLibre 2018 : Les soutenances (jeudi 5 avril 2018)

Les étudiantes et étudiants de la promo 2018 de CoLibre présenteront publiquement leurs projets tuteurés de l’année année.
Identité visuelle, supports, guides pratiques, animation de communauté gestion de l’espace autant de domaine dans lesquels les groupes auront apporté et développé des compétences. Ce jeudi 5 avril 2018 en salle i301 (Bât.I) venez découvrir l’aboutissement des projets lors des les soutenances qui auront lieu  à l’Université Lumière Lyon2 (Campus de Bron).

Le programme en détail :

5 avril 2018

Date/Heure Événements
05/04/2018
09:30 -10:15
KohaLa : mobiliser la communauté des utilisateurs de Koha pour contribuer à son développement
Bron - France

Association des utilisateurs de Koha

Présentation du projet tuteuré conduit par Alain, Luc et Mathieu en partenariat avec l’association Kohala.

L’association KohaLa contribue à la promotion et au développement du logiciel libre Koha, une solution en ligne de gestion intégrée de bibliothèques. L’association a manifesté son souhait de mettre à la disposition de ses adhérent.e.s un outil web leur offrant la possibilité de préciser leurs besoins en terme de nouvelles fonctionnalités et de trouver des solutions, collectivement, pour financer ces développements spécifiques. En lien avec la Présidente de l’association, Sonia Bouis, nous nous sommes donné pour objectifs d’apprendre à mieux connaître les besoins et les usages des adhérents de l’association KohaLa et des utilisateurs francophones du logiciel Koha, puis d’émettre des préconisations et un cahier des charges qui réponde à la commande, afin, idéalement, de déployer les solutions identifiées sur un hébergement web et de permettre aux acteurs de l’association de choisir l’outil qui leur convienne.

 

05/04/2018
10:30 -11:15
Revaloriser les anciens numéros de l'Âge De Faire
Bron - France

Projet tuteuré présenté par Aurore, Camille et Morgane:

aperçu de la rubrique informatique libreL‘Âge De Faire est un journal se voulant témoin « des expériences alternatives en matière de réappropriation de l’économie, de création de lien social, d’écologie et d’engagement citoyen ». Existant depuis plus de dix ans dans une version papier, la SCOP souhaitait revaloriser et commercialiser son patrimoine d’anciens numéros en le rendant accessible à l’achat via des supports numériques. Les objectifs du projet ont donc été d’évaluer les différentes méthodes pour revaloriser ce patrimoine à la fois du point de vue de la technique de numérisation et conversion des numéros dans un format électronique approprié mais aussi la monétisation des numéros archivés ou de leurs extraits.

On parlera donc boutique en ligne et OCR (reconnaissance de caractères)

 

05/04/2018
11:30 -12:15
Affirmer l'identité visuelle du LOV (Laboratoire Ouvert Lyonnais)
Bron - France

Projet réalisé par : Emmanuelle, Marina et Mégane

Le LOV a vocation de faire vivre un lieu de création numérique, à croiser les compétences, à développer des projets transversaux (entre adhérents, et en direction du public) dans les domaines de l’électronique et de l’informatique. Pour préparer et améliorer son accueil de publics, le LOV a besoin d’être repérable et identifiable par le public et les partenaires. L’objectif était de d’inventer des dispositifs originaux de communication visuelle s’inspirant ou s’appuyant sur les projets portés par les adhérentes, pour habiller le local et sa vitrine, d’une part, et pour co-concevoir un stand équipé d’un dispositif multimédia, voire de concevoir et de proposer les modalités du déroulement d’une séance publique de l’atelier numérique.

05/04/2018
13:30 -14:15
Migration d’un site web en CMS pour l’Espace Social et Culturel du Diois (ESCDD)
Bron - France

Projet réalisé par Mickaël, Mathias et Émilie

Escpace socio-culturel du diosL’Espace Social Culturel Du Diois souhaitait la refonte de son site, pour des raisons multiples :

  • Le CMS actuel était considéré trop complexe d’utilisation pour permettre une gestion interne sans faire appel a de la sous-traitance.L’équipe de l’ESCDD jugeait l’esthétique du site trop éloignée des tendances actuelles.
  • Le souhait d’une nouvelle charte graphique était envisagé, mais il n’était pas question de changer le logo.
  • L’absence de rédacteur web dédié a soulignée le besoin d’une autogestion dans la diffusion de l’information au public Diois.

L’objectif du projet était donc de préparer une migration et une prise en main d’un nouvel outil de publication

05/04/2018
14:30 -15:15
Faciliter l'accès à la documentation à l'accueil du CCAS de Corbas
Bron - France

Projet réalisé par Aurélie, Benjamin et Jonathan C.

Le Centre Communal d’Action Social (CCAS) a pour mission d’accuillir, d’informer et d’accompagner les personnes  pour lutter contre les exclusions, proposer un service d’aide à domicile, faire de la prévention et de l’animation auprès des personnes âgées, de la petite enfance, de l’enfance/jeunesse, apporter du soutien aux personnes en situation de handicap et de précarité, aider à l’accès au logement.

Le CCAS doit donc diffuser matériellement et numériquement auprès des usagers une grande quantité d’informations. L’objectif de  ce projet était donc d’apporter des solutions permettant d’améliorer l’accès à l’information sur le lieu d’accueil mais aussi à distance pour les publics et personnel du CCAS. Le projet propose au final des solutions pour réorganiser l’espace et pour mettre en place une GED (gestion électronique de document) simple, facilitant notamment la dématérialisation des supports d’information papier.

05/04/2018
15:30 -16:15
Améliorer le financement et la visibilité médiatique des JDLL2018
Bron - France

Projet réalisé par Tsanta, Théo, Laura, Jonathan B.

Les Journées du Logiciel Libre (JDLL) sont un événement annuel qui rassemble à Lyon les communautés francophones de développement et d’utilisation des logiciels libres. Pendant deux jours des dizaines d’ateliers, de conférences ponctuent ces rencontres entre publics découvrant le numérique libre et spécialistes faisant évoluer les solutions les plus courantes comme les plus pointues.

Chargé d’assurer les missions de sponsoring, relations presse et financement participatif des Journées du Logiciel Libre, notre groupe a pu monter en compétences en se confrontant entre autres à la réalité de l’organisation d’un événement par un collectif, sa communication interne et externe, ainsi qu’aux différents aspects de la conduite de projet et du travail de groupe. Nous avons tenté, en plus de faire un retour détaillé sur nos méthodes, outils et réalisations, d’avoir un point de vue critique et constructif sur le projet, afin d’enrichir notre apprentissage et de faire des suggestions d’amélioration, au commanditaire et à l’éventuel prochain groupe de projet tuteuré CoLibre

mercredi 04 avril 2018 05:40

avril 03, 2018

EPN - Maison Pour Tous des Rancy

#Jeudi du Libre – 05 avril 2018

Ce Jeudi 05 avril 2018 :  Vim pour les humains (gratuit) de 19h30 à 21h00

L’EPN des Rancy de la Maison Pour Tous, situé 249 Rue Vendôme – 69003 Lyon propose avec l’association ALDIL des cycles de conférences nommés les jeudis du libre.

Cette conférence traitera de ce sujet : Priorité au logiciel libre : point d’étape de l’April de 19h30 à 21h00

Public visé : Tous (néophytes/débutants/experts)

Vim est un éditeur de texte redoutablement efficace. Même si sa première prise en main peut être compliquée, il a une logique bien pensée.

Il est présent sur 99% des machines Linux/Unix, et en connaître les bases est souvent pratique quand on se connecte à un serveur, qu’on manipule des fichiers de configuration de son poste, etc.

Cette présentation se focalise sur des astuces indispensables pour Vim le tout dans la bonne humeur ! Elle est à destination des personnes souhaitant découvrir cet éditeur ou connaissant les bases.

Pour teaser, voici entre autres ce que vous apprendrez :

enregistrer / quitter (oui ^^)
annuler / refaire une modification
faire des recherches
faire des copier / couper / coller
faire une sélection (le mode visuel)
utiliser les registres (les différents presse-papier sous vim)
l’usage avec les text objects (bloc, tag XML/HTML, …)
plein d’autres choses !

Plus d’informations : cliquez ici

mardi 03 avril 2018 09:58

mars 31, 2018

EPN - Maison Pour Tous des Rancy

#Jeudi vie privée : Sécurisez votre navigation – Jeudi 05 avril 2018

Atelier gratuit de 19h00 à 21h30
Inscription obligatoire à epn@salledesrancy.com

Ce jeudi 05 avril 2018 : Sécurisez votre navigation avec du chiffrement/VPN !

L’EPN des Rancy située 249, Rue Vendôme – 69003 Lyon vous propose de découvrir lors de cet atelier :

Venez apprendre à vous servir d’un VPN ! Nous verrons tout d’abord le fonctionnement du chiffrement sur le réseau, et pourquoi il permet une navigation web sécurisée.

Venez avec votre PC (Windows, Mac, Linux) ou avec votre Smartphone Android

En savoir + : cliquez ici

N’hésitez pas à venir nombreux

samedi 31 mars 2018 08:27

mars 30, 2018

EPN - Maison Pour Tous des Rancy

Revisitez les JDLL – Samedi 24 et Dimanche 25 mars

Bonjour à vous,

Visiteurs, intervenants, bénévoles, sponsors

Nous avons vu constater que vous avez apprécié les jdll car on pu compter 1000 visiteurs uniques

Vous pouvez pour le plaisir, revisitez les jdll en photos : ici

A bientôt pour de nouvelles aventures 🙂

 

vendredi 30 mars 2018 09:28

mars 27, 2018

Colibre

Google se met-il à l’open Source ?

Google rime-t-il avec Open Source ?

 

Pour nous les Colibriens, le mot Google est comme un mot banni dans notre vocabulaire, « BIP ».

Mais quel outil, Google met-il en open source ?

DeepLab est une technologie de segmentation sémantique d’images qui permet d’assigner à chaque pixel des étiquettes d’identification (ciel, personne, chien, route…). C’est cette technologie qui est par exemple utilisée sur les smartphones Pixel 2 et 2 XL pour obtenir de très beaux portraits en floutant l’arrière-plan derrière la personne photographiée. Elle est également mise à profit dans la segmentation des vidéos mobiles temps réel.

Elle est disponible au sein du framework Tensorflow.

Convaincu ? Alors pourquoi ne pas en tirer profit en apportant une version 3 de DeepLab encore plus performante et montrer l’essort de l’Open Source.

mardi 27 mars 2018 13:10

EPN - Maison Pour Tous des Rancy

ANNULE – #Technique de la cartographie (OSM) – Samedi 31 mars 10h-12h

Attention, l’atelier de ce samedi 31 mars est annulé, le prochain atelier aura donc lieu le samedi 05 mai 2018

Atelier gratuit – samedi 10h00 à 12h00

Inscription obligatoire à epn@salledesrancy.com

L’EPN des Rancy (249, rue Vendôme, 69003 Lyon) et l’association OSM (OpenStreetMap) vous propose une série d’ateliers.

L’objectif est de découvrir les usages liés à la carte libre OSM, et contribuer à son enrichissement. Créer son compte personnel, faire des reports/créations d’informations géographiques sur la carte, y compris des données GPS.

S’initier et se perfectionner à l’usage des outils informatiques associés. Intégrer des données externes.

Contribuer à améliorer la Base Adresses Nationale Ouverte (BANO). Explorer la richesse de la base de données OSM, et savoir en tirer partie.

Réaliser des cartes personnalisées. Pour chaque atelier, le contenu sera adapté en fonction des demandes des participants.

Cet atelier est ouvert à tous

les dates : Samedis 31 mars, 5 mai

Vous pouvez venir avec votre propre pc (sinon on vous le fournira).

N’hésitez pas à venir nombreux.

En savoir + : cliquez ici

mardi 27 mars 2018 10:57

#Jeudi bidouille (atelier) – 29 mars 2018

Atelier gratuit – jeudi 19h00 à 22h00

L’EPN des Rancy (249, rue Vendôme, 69003 Lyon) et l’association ALDIL (Association Lyonnaise pour le Développement de l’Informatique Libre) vous proposent des rendez-vous mensuels pour accompagner les utilisateurs de logiciel libre dans la résolution de leur problème informatique.

L’objectif de ces ateliers sont l’entraides et dépannages entre utilisateurs de logiciel libres débutants et plus aguerris. L’occasion de voir comment ça marche, de demander un coup de pouce, de faire découvrir une astuce.

Avec la participation des bénévoles de l’ALDIL, Illyse et des utilisateurs de GNU/Linux (Ubuntu, Debian, Mageia, LinuxMint…).

 

Ces ateliers sont ouverts à tous.

les dates : jeudis 29 mars, 03 mai, 24 mai, 31 mai, 14 juin, 21 juin

N’hésitez pas à venir nombreux.

Rappel : aucune installation de logiciel sous licence ne pourra être faite sans présentation de la licence et de sa preuve d’achat. Par défaut, les intervenants proposeront des logiciels libres mais s’adaptent à d’autres demandes.

mardi 27 mars 2018 08:16

mars 26, 2018

EPN - Maison Pour Tous des Rancy

#Fabriquez votre media-center – Mercredi 28 mars 19h30-21h

Atelier gratuit de 19h30 à 21h00

Inscription obligatoire à epn@salledesrancy.com

 

L’EPN des Rancy (située au 249 rue vendôme, lyon 3) vous propose de profiter de la télé de votre salon en installant votre propre media center ! C’est possible et pour pas cher avec un Raspberry Pi.

Cet atelier vous initie aux solutions média center open source. Vous apprendrez comment installer ces solutions sur un Raspberry et comment lire des fichiers média stockés chez vous ou dans le cloud. Inutile de savoir coder pour cet atelier ouvert à tous.
Atelier équipé (écran, connectique, plateforme de développement).

 

Session 2 :  Mercredi 28 mars

Vous pouvez venir avec votre propre Raspberry Pi (sinon on vous le fournira).

lundi 26 mars 2018 08:33

mars 22, 2018

Colibre

Célébrez les 10 ans de CoLibre avec le ColiMag’ ! (en vente ce weekend)

Afin de célébrer les 10 ans de la licence CoLibre, quelques étudiantes ont repris l’idée de créer un magasine dédié à celle-ci et au monde du Libre. Vendu à prix libre lors d’événements comme les Primevère, le ColiMag’ sera également disponible lors des JDLL le weekend du 23 mars.

Les rédactrices

notre équipeLe ColiMag

Composé de 16 pages, le magasine présente en détail la licence CoLibre, ses atouts et ses étudiants en proposant des interviews des différents types de profil présents en son sein. Il contient également des actualités autour du Libre, un kit de démarrage pour ceux qui aimerait débuter avec des logiciels libres, et même un explication de ce domaine qui n’est peut être pas explicite pour tout le monde.

page de couverture du magasine

Avec un prix libre, les ventes du ColiMag permettront d’aider les autres projets de la licence comme la Colibibine, bière artisanale (également disponible lors des Journées Du Logiciel Libre) ou le Colib’Art, création de flyers et d’affiches pour promouvoir la licence.

jeudi 22 mars 2018 08:47

Mais qui est donc Coralibibine?

Coralibibine… mais qui donc se cache sous cette énigmatique dénomination ?
Habile contraction de Colibibine et Coralie, Coralibibine désigne en fait le pilier, que dis-je, la colonne vertébrale du projet Colibibine. Chaque année, elle guide les nouveaux Colibrien(ne)s qui dirigent le projet.

Sans pression, voici l’interview de Coralibibine ;
à consommer sans modération.

«  Le projet a été initié durant l’année scolaire Colibre 2015 / 2016.
L’idée a mis un peu de temps à se concrétiser,
mais nous avons eu un premier brassage fin février 2016. Moment auquel nous avons lancé le financement participatif pour le brassage sur Ulule. »

Pourquoi t’es-tu dirigée vers ce projet ?
Vincent Mabillot [Responsable pédagogique de la licence Colibre, ndlr] souhaitait depuis plusieurs années créer une bière libre. Il en a parlé lors de la présentation de la licence le tout premier jour, d’une manière assez vague. Ce projet ne faisait pas partie intégrante du programme Colibre, c’était un peu un projet bonus. J’aidais déjà Caroline, notre brasseuse, à faire de la bière depuis quelques années. Je savais où me fournir en houblon et en malt tout comme je savais où et comment brasser. Cet aspect du projet n’étant pas un problème pour moi, il ne restait plus qu’à faire de la gestion de projet.

Quels ont été les acteurs au cours du projet ?
Nous avons été plusieurs à mener le projet, en fonction des différentes étapes. Dans un premier temps Vincent et moi l’avons mis en place. Il m’a aidé à le débuter et à créer le financement participatif.
Quand est arrivé l’étape de création de l’étiquette c’est toute la promotion Colibre qui s’est mobilisée pour faire des propositions de logos et d’étiquettes. Tout comme pour le brassage et la mise en bouteille de la Colibibine et le financement participatif. Plusieurs étudiants et enseignants ont donné un coup de main. [Cette année, ce sont quatre étudiants de la promotion Colibre 2017/2018,  qui ont renouvelé le logo, à l’occasion de la 10ème année d’existence de la licence Colibre; Mickaël Royer, Mathias Segura, Mathieu Wostyn et Emilie Deleigue, ndlr]

Y a-t-il eu une répartition claire des rôles ?
Il n’y a pas vraiment eu de répartition des rôles. Chacun a fait en fonction de ses compétences et de ses disponibilités. Caroline nous a proposé une recette de bière, les élèves de la promo qui étaient forts en design ont proposés des logos, certains ont proposés leur aide pour le brassage et presque tous ont participé au financement participatif.

Quels ont été les différents lieux d’accueil, que ce soit sur la partie conception de la bière ou la partie promotion ?
Les deux endroits les plus importants sont l’appartement de Caroline dans lequel nous avons brassé et mis en bouteille la bière, et la Maison Pour Tous ; endroit où nous avons étiqueté et vendu les bouteilles. De plus, nous avons organisé la première dégustation de Colibibine à l’Université Lumière Lyon 2, lors de la remise des diplômes.

Les étapes ont-elles été définies à l’avance ou vous avez dû vous adapter aux aléas du projet ?

Certaines étapes ont été prévues, notamment celles du brassage et de la réalisation de l’ancien logo. La première année, nous avons plus ou moins géré au fur et à mesure. L’année dernière, nous avons eu des problèmes de gestion du temps et il y a eu plusieurs aléas. L’année dernière, nous n’avons pas pu préparer la Colibibine à temps pour les JDLL, se tenant  début avril. Cependant, nous l’avons présenté aux Rencontres Mondiales du Libre en juillet, à Saint-Étienne. [Cette année, l’équipe du projet Colibibine est fière de vous annoncer que la Colibibine sera bien présente aux Journées du Logiciel Libre, les 24 et 25 Mars, venez nombreux! ]


Quelles ont été les étapes principales ?

Nous avons, dans un premier temps, dû élaborer la recette, grâce aux conseils de Caroline. Nous lui avons dit quel goût nous envisagions pour la Colibibine, puis elle nous a proposé une recette que nous avons accepté. Ensuite, il a fallu trouver des fonds afin de financer les différents ingrédients pour réaliser la bière (houblon, malt) et le matériel nécessaire (bouteilles, capsules…). Pour cela, nous avons mis en place un financement participatif, toujours d’actualité sur la plateforme hello Asso. [cf. l’article de Jonathan Bay, ndlr.] Les dernières étapes furent la réalisation de la bière, l’embouteillage, et la livraison du produit finit. Pour cette dernière, nous avons organisé un point de rencontre où les donateurs pouvaient récupérer leurs bières.

Quels sont les moyens mis en œuvre pour promouvoir la Colibibine ?
La promotion de la Colibibine se fait par les Colibrien(ne)s lors des différents évènements : le salon Primevère, les JDLL, etc. Mais aussi via le site de Colibre sur lequel nous mettons des articles sur l’avancée de la bière. Nous avons aussi le site de financement participatif sur Hello asso.

D’années en années, quels changements as-tu remarqué ?
Par rapport au changement de groupe, au “perfectionnement” dû à l’expérience, etc. La Colibibine n’est pas très ancienne, cela fait trois ans que nous avons commencé l’expérience. J’ai à l’esprit un changement notable ; le projet est de plus en plus soutenu par les élèves de Colibre. Que ça soit au niveau de la communication ou de l’organisation.

Quels sont les atouts du brassage en milieu associatif par rapport à l’industriel, selon toi ?
Nous ne savons pas vraiment ce qu’il y a dans les bières industrielles. Elles plaisent beaucoup parce qu’elles se trouvent de partout et que leur goût est stable. Lorsque nous prenons une bière industrielle, nous allons vers quelque chose que nous connaissons: le goût.
La Colibibine sera moins stable que ces bières-là, elle pourra mousser un peu plus, et le goût pourra varier légèrement en fonction des brassins. Cependant, son véritable atout est la transparence sur la composition du brassage lyonnais. Les ingrédients  sont notés sur l’étiquette, et nous avons mis la recette en ligne. Pour parler plus généralement des brasseurs amateurs ou des associations, leur but n’est pas de faire le maximum de profit, mais de faire découvrir de nouvelles saveurs, et d’en apprendre tous les jours un peu plus sur les secrets de la bière. Quelles ont été les difficultés rencontrées au cours de ses années ?
La difficulté majeure était le manque de temps. Les étudiants ont beaucoup de projets au cours de la licence, il n’est pas toujours facile pour de tout mener de front. C’est pourquoi nous avons beaucoup d’ambitions et d’idées pour la Colibibine : organiser des évènements, créer une autre Colibibine [en plus de la cuvée ambrée de cette année, ndlr.], etc. Peut-être pour l’année prochaine !

jeudi 22 mars 2018 08:17

mars 20, 2018

EPN - Maison Pour Tous des Rancy

Découvrir les Journées du Logiciel Libre en une émission radio !

Une partie du collectif des Journées du Logiciel Libre s’est faite interviewée par l’équipe des Enfants du Rhône (merci à eux !). L’occasion de réexpliquer le logiciel libre, son monde et ses enjeux !

 

Ecouter l’interview :

http://epn.salledesrancy.com/wp-content/uploads/2018/03/14_03-Salle-des-rancy.mp3

Télécharger le programme des JdLL2018 :

programmejdll-final2018

mardi 20 mars 2018 12:48

mars 18, 2018

EPN - Maison Pour Tous des Rancy

Le programme des #JdLL2018 est enfin disponible !

20ième édition des Journées du logiciel Libre – 24 et 25 mars 2018

Entrée Libre

Le programme complet des journées du logiciel libre est désormais disponible ! Elles s’adressent aux spécialistes ou aux non-initiés abordant des sujets variés de la découverte à plus techniques, économiques, sociaux ou scientifiques. Cette année encore plusieurs thèmes seront particulièrement à l’honneur, même si la diversité reste notre signature.

Vous pouvez le télécharger ici

N’hésitez pas à venir nombreux et à en parler à vos amis 🙂

 

dimanche 18 mars 2018 22:25

mars 15, 2018

EPN - Maison Pour Tous des Rancy

Le programme des conférences #JdLL2018 est disponible !

20ième édition des Journées du logiciel Libre – 24 et 25 mars 2018

Entrée Libre

Le programme des conférences est désormais disponible ! Elles s’adressent aux spécialistes ou aux non-initiés abordant des sujets variés de la découverte à plus techniques, économiques, sociaux ou scientifiques. Cette année encore plusieurs thèmes seront particulièrement à l’honneur, même si la diversité reste notre signature.

Visitez le programme des conférences 2018 !

jeudi 15 mars 2018 16:27

Colibre

Peertube, une révolution libre pour les vidéos en ligne

Et si pour diffuser des vidéos vous preniez une solution libre ?

Peertube Logo

Un fonctionnement inspiré du P2P

Youtube est un serveur centralisé chez Gogole. Toutes les données sont situées sur un seul endroit, elles appartiennent à celui qui a les moyens de garder ces données.

Schéma-Serveur

PeerTube fonctionne différemment. En s’inspirant de la logique du pair à pair ou peer to peer (P2), Peertube permet à chacun d’héberger une partie de la vidéo lue. De ce fait, la vidéo n’est pas lue et stockée seulement à un endroit, mais à plusieurs endroits en même temps ce qui économise de la bande passante.

Ensuite, deuxième caractéristique intéressante, le fait de pouvoir créer soi-même une instance de PeerTube sur son serveur personnel. À la manière d’un Mastodon et de son millier d’instances réparties dans le monde entier qui dialoguent entre elles, PeerTube propose d’installer son propre PeerTube et de partager son contenu avec tout le monde

Schéma-PeerTube

Quand est-ce que ça sort ?

La version de développement de PeerTube est disponible ici :

N’hésitez pas à suivre le développement, interagir avec le développeur afin qu’il puisse améliorer PeerTube ! PeerTube est financé grâce à la campagne de dons intitulée “Contributopia” initiée par Framasoft. La sortie de PeerTube est prévue pour mars 2018.

jeudi 15 mars 2018 10:15

EPN - Maison Pour Tous des Rancy

#Libre en fête : Organiser son site wordpress – Samedi 17 mars 10h-12h

Atelier gratuit – samedi 10h00 à 12h00

Inscription obligatoire à epn@salledesrancy.com

L’EPN des Rancy (249, rue Vendôme, 69003 Lyon) et les élèves de la licence Colibre vous proposent une série d’ateliers.

Cette séance vous permettra de prendre en main un site réalisé sous wordpress et de l’organiser avec des catégories et des mots clés pour structurer la navigation et le référencement de vos pages et de vos articles.

Niveau: Savoir utiliser un traitement de texte, un navigateur web, un clavier et une souris. Avoir une adresse courriel accessible depuis le web pour pouvoir recevoir des informations pendant la séance. Si pour ce dernier point, vous en avez besoin d’une, nous en faire la demande à l’inscription.

Cet atelier est ouvert à tous

les dates : Samedi 5 mai

Vous pouvez venir avec votre propre pc (sinon on vous le fournira).

N’hésitez pas à venir nombreux.

En savoir + : cliquez ici

jeudi 15 mars 2018 09:30

mars 14, 2018

Colibre

Trois semaines de folies colibriennes: JDLL, Ateliers …

Plusieurs événements arrivent dans les prochaines semaines qui vous permettront de rencontrer les étudiantes·étudiants des différentes promotions actuelles et passées et l’équipe pédagogique de cette licence professionnelle.

CoLibre est la contraction de Communication et Logiciel Libre. Notre singularité, former à la diversité des métiers de la communication en s’appuyant techniquement, éthiquement, pédagogiquement et pragmatiquement sur des outils numériques open source et libres. Pourquoi et comment? C’est ce que nous vous proposons de découvrir en venant à notre rencontre.

Lors d’un prochain bulletin, nous vous informerons du programme de fin avril à juillet qui annoncera:

N’hésitez pas à nous suivre sur

mercredi 14 mars 2018 17:47

mars 13, 2018

Colibre

Une formation WordPress à la MPT de Rancy !

Vous avez déjà entendu parler de WordPress, ou plus largement des CMS, et souhaitez vous y plonger ? Vous projetez de créer un site facilement, à l’aide d’un outil ergonomique, mais n’avez pas le temps de vous former en autodidacte ? Vous êtes simplement curieux(se) et voulez passer un moment à la Maison Pour Tous de Rancy ?

Peu importe la raison, les étudiants de Colibre et la MPT de Rancy vous donnent rendez-vous samedi 17 mars, de 10h à 12h, pour une formation gratuite à cet outil qu’est WordPress. Pendant cet atelier, quatre des étudiants de cette Licence Professionnelle dans la communication de Lyon 2 seront disponibles pour répondre à vos questions, résoudre au mieux vos éventuels problèmes techniques. Principalement, le but de cet événement est de préparer les futurs utilisateurs de WordPress à pouvoir s’en servir de manière autonome, efficace et simple.

La formation est là pour tous les âges, les profils et les niveaux de compétence. Pour les inscriptions, c’est par ici (obligatoire et préalable à la date de la formation, sous réserve des places disponibles) !

mardi 13 mars 2018 10:48

EPN - Maison Pour Tous des Rancy

#Jeudi du Graphisme : l’aquarium avec Synfig – Jeudi 15 mars 19h-21h

Atelier gratuit de 19h00 à 21h00
Inscription obligatoire à epn@salledesrancy.com

L’EPN des Rancy (située au 249 rue vendôme, lyon 3) vous propose la découverte et expérimentation des logiciels libres d’infographie, retouche d’images, et création d’animation 2D/3D et audiovisuelle avec les étudiant(e)s de la Licence Colibre.

Chaque séance sera l’occasion de découvrir une technique de création visuelle utilisant un logiciel libre pratique et adapté

Ce jeudi 15 mars, venez découvrir et prendre en main le logiciel : Synfig

Synfig est un logiciel d’animation avec lequel vous créerez un aquarium dans lequel vous animerez poissons, algues et bulles qui remontent à la surface.

N’hésitez pas à venir nombreux.

En savoir + : cliquez ici

 

mardi 13 mars 2018 09:30

mars 12, 2018

EPN - Maison Pour Tous des Rancy

#Fabriquez votre media-center – Mercredi 14 mars 19h30-21h

Atelier gratuit de 19h30 à 21h00

Inscription obligatoire à epn@salledesrancy.com

 

L’EPN des Rancy (située au 249 rue vendôme, lyon 3) vous propose de profiter de la télé de votre salon en installant votre propre media center ! C’est possible et pour pas cher avec un Raspberry Pi.

Cet atelier vous initie aux solutions média center open source. Vous apprendrez comment installer ces solutions sur un Raspberry et comment lire des fichiers média stockés chez vous ou dans le cloud. Inutile de savoir coder pour cet atelier ouvert à tous.
Atelier équipé (écran, connectique, plateforme de développement).

 

Session 2 :  Mercredi 14 mars, Mercredi 28 mars

Vous pouvez venir avec votre propre Raspberry Pi (sinon on vous le fournira).

lundi 12 mars 2018 07:00